Petit point sur le coronavirus chez les nouveau-nés et chez les enfants

Mis à jour le 24/03/2020

Covid, coronavirus, SARS… de quoi s’agit-il ?

Les coronavirus (CoV) forment une grande famille de virus à l’origine de nombreuses maladies (dont le simple rhume). Ce nouveau coronavirus, d’abord appelé nCoV pour nouveau coronavirus est une nouvelle souche. Les spécialistes l’ont baptisé « Syndrome respiratoire aigu sévère lié au coronavirus » (en anglais severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 qui a donné l’acronyme SARS-CoV-2). L’Organisation Mondiale de la Santé a appelé la maladie causée par ce virus « maladie à coronavirus 2019 » (en anglais Corona Virus Disease 2019 qui a donné l’acronyme COVID-19).

Quels dangers pour nos enfants ?

Concernant les femmes enceintes qui souffriraient du COVID-19, je n’ai trouvé qu’une seule petite étude sur 9 grossesses. Les femmes enceintes ne montraient pas de symptômes plus graves que les femmes non-enceintes. Concernant les nouveau-nés, ils étaient parfaitement normaux et ne présentaient pas de traces du virus1. Evidemment compte-tenu de la nouveauté de la situation et de la durée d’une grossesse, ces résultats restent encore très préliminaires.

Concernant les enfants, tous les rapports s’accordent à dire que le COVID-19 est particulièrement rare chez les enfants2,3. Ainsi, en Chine, parmi les 72 314 cas confirmés au 11 février 2010, 0,9% d’entre eux avaient entre 0 et 10ans, et 1,2%  entre 10 et 19 ans4,5.

Entre Décembre 2019 et Février 2020, 9 cas de nouveau-nés infectés avaient été identifiés en Chine6. Aucun de ces cas n’avaient nécessité de soins intensifs, et tous ont parfaitement guéri. Quelques jours plus tard 1 cas sévère a été rapporté à Wuhan. Il s’agissait d’un enfant de 1 an qui est parti en soins intensif et a dû être intubé. Il a bien réagi au traitement et s’est rétabli. Il n’y a pas eu de mortalité parmi les enfants infectés par le COVID en Chine7–9 . Ainsi même s’ils sont très rares, ces cas ne sont pas inexistants et il est donc conseillé aux adultes en contact avec des bébés de redoubler de précautions.

En bref, la grande majorité des enfants infectés présentent des symptômes légers et se rétablissent en moins de deux semaines2,3. Des nouveau-nés et des enfants peuvent être porteurs asymptomatiques et donc quand même susceptibles de transmettre le virus10,11.

Faut-il porter un masque ?

Le virus étant très contagieux pendant la phase d’incubation, le port du masque en Chine semblait être une solution efficace, pas tellement pour se protéger, mais surtout pour éviter de propager le virus12. En fait, lorsqu’il s’agit d’un masque en tissu ou lorsqu’il n’est pas utilisé correctement, l’utilisation du masque augmente au contraire les risques d’infection pour celui ou celle qui le porte. En effet, les personnes portant des masques ont tendance à les réutiliser sans se laver les mains, ou à  toucher leur visage plus souvent que les personnes ne portant pas de masque13,14.

L’avantage si plus de personnes portaient un masque c’est que cela diminuerait la stigmatisation des individus les portant, et diminuerait probablement la propagation de la maladie. Dans les pays asiatiques, le port du masque était plus spontané, car il est perçu comme un signe d’hygiène. Dans les pays occidentaux, il est davantage perçu comme un signe de contamination. Certains chercheurs appellent donc à plus de communication de la part des gouvernements sur ces points12,14. Ils recommandent aussi davantage de recherche pour augmenter et prolonger l’efficacité des masques réutilisables.

Considérant la pénurie de masque médicaux, les masques en tissus sont une bonne alternative pour éviter de propager la maladie. Actuellement, l’OMS recommande aux personne qui ont des symptômes, ou qui s’occupent de personnes présentant des symptômes, de porter un masque, et explique comment s’y prendre15. Des vidéos existent aussi sur internet.

Est-ce que l’ibuprofène est dangereux ?

Le ministre de la santé, Olivier Véran, a mis le feu au poudre en déclarant que des anti-inflammatoires comme l’ibuprofène ou la cortisone pourraient aggraver les symptômes du COVID-19, après avoir entendu quelques médecins mentionnés des inquiétudes à ce sujet.  Les mécanismes possiblement en jeu sont encore débattus parmi les scientifiques mais ils s’accordent à dire de préférer pour l’instant si possible le paracétamol16,17. Des individus malades prenant déjà des traitements à base de cortisone ou d’anti-inflammatoire ne doivent bien sûr pas les arrêter sans l’avis de leurs médecins.

Est-ce vrai que la chloroquine peut soigner le COVID-19 ?

La chloroquine, communément utilisée contre le paludisme, a depuis longtemps montré des résultats prometteurs contre les coronavirus sur des cellules en laboratoire18,19. Deux publications récentes, l’une chinoise20 et l’autre française (oui, celle de l’équipe marseillaise du Dr Raoult)21, portant sur des patients humains apparaissent prometteuses. Cependant, l'étude chinoise n'a pas mis les données en accès libre, l'étude française comporte des biais méthodologiques importants, et les deux ne concernent que trop peu de patients. Des dizaines d’essais cliniques sur des milliers de patients sont naturellement actuellement en cours en Chine et en Europe 22,23. Avant de distribuer de la chloroquine tout azimut, il faut en effet confirmer ces premiers résultats, évaluer correctement l’efficacité du médicament et surtout les éventuels effets secondaires (notamment cardiaque24 !).

Est-ce que la pandémie va s’atténuer avec la hausse des températures ?

Une étude récente montre bien une corrélation entre la température, l’humidité et la propagation du virus. Toutefois, si l’effet est confirmé, les données suggèrent que cela restera négligeable dans les pays tempérés jusqu’au mois de juin. Les auteurs insistent aussi sur le fait qu’en aucun cas cela signifierait que les pays chauds et humides ne seraient pas impactés par la pandémie25.

Est-ce que le coronavirus a été créé dans un labo ?

Le génome du virus a été analysé et est accessible à tous. Les analyses confirment bien qu’il ne provient pas d’un laboratoire mais bien d’une zoonose (c’est-à-dire un virus d’animal qui a muté et s’est adapté aux humains)26.

Références

1          Chen, Huijun, Guo, Juanjuan, Wang, Chen, Luo, Fan, et al. (2020) ‘Clinical characteristics and intrauterine vertical transmission potential of COVID-19 infection in nine pregnant women: a retrospective review of medical records’. The Lancet, 395(10226), pp. 809–815.

2          Lee, Ping-Ing, Hu, Ya-Li, Chen, Po-Yen, Huang, Yhu-Chering and Hsueh, Po-Ren (2020) ‘Are children less susceptible to COVID-19?’ Journal of Microbiology, Immunology, and Infection = Wei Mian Yu Gan Ran Za Zhi.

3          Rio, Carlos del and Malani, Preeti N. (2020) ‘2019 Novel Coronavirus—Important Information for Clinicians’. JAMA, 323(11), pp. 1039–1040.

4          Wu, Zunyou and McGoogan, Jennifer M. (2020) ‘Characteristics of and Important Lessons From the Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) Outbreak in China: Summary of a Report of 72 314 Cases From the Chinese Center for Disease Control and Prevention’. JAMA. [online] Available from: https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2762130 (Accessed 24 March 2020)

5          Novel Coronavirus Pneumonia Emergency Response Epidemiology Team (2020) ‘[The epidemiological characteristics of an outbreak of 2019 novel coronavirus diseases (COVID-19) in China]’. Zhonghua Liu Xing Bing Xue Za Zhi = Zhonghua Liuxingbingxue Zazhi, 41(2), pp. 145–151.

6          Wei, Min, Yuan, Jingping, Liu, Yu, Fu, Tao, et al. (2020) ‘Novel Coronavirus Infection in Hospitalized Infants Under 1 Year of Age in China’. JAMA. [online] Available from: https://jamanetwork.com/journals/jama/fullarticle/2761659 (Accessed 24 March 2020)

7          Cao, Qing, Chen, Yi-Ching, Chen, Chyi-Liang and Chiu, Cheng-Hsun (2020) ‘SARS-CoV-2 infection in children: Transmission dynamics and clinical characteristics’. Journal of the Formosan Medical Association, 119(3), pp. 670–673.

8          Chen, F., Liu, Z. S., Zhang, F. R., Xiong, R. H., et al. (2020) ‘First case of severe childhood novel coronavirus pneumonia in China’. Zhonghua Er Ke Za Zhi = Chinese Journal of Pediatrics, 58(0), p. E005.

9          Lu, Qi and Shi, Yuan (n.d.) ‘Coronavirus disease (COVID-19) and neonate: What neonatologist need to know’. Journal of Medical Virology, n/a(n/a). [online] Available from: https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/jmv.25740 (Accessed 24 March 2020)

10        Kam, Kai-qian, Yung, Chee Fu, Cui, Lin, Lin Tzer Pin, Raymond, et al. (2020) ‘A Well Infant with Coronavirus Disease 2019 (COVID-19) with High Viral Load’. Clinical Infectious Diseases. [online] Available from: https://academic.oup.com/cid/advance-article/doi/10.1093/cid/ciaa201/5766416 (Accessed 24 March 2020)

11        Chan, Jasper Fuk-Woo, Yuan, Shuofeng, Kok, Kin-Hang, To, Kelvin Kai-Wang, et al. (2020) ‘A familial cluster of pneumonia associated with the 2019 novel coronavirus indicating person-to-person transmission: a study of a family cluster’. The Lancet, 395(10223), pp. 514–523.

12        Leung, Chi Chiu, Lam, Tai Hing and Cheng, Kar Keung (2020) ‘Mass masking in the COVID-19 epidemic: people need guidance’. The Lancet, 395(10228), p. 945.

13        Chhikara, Bhupender S., Rathi, Brijesh, Singh, Jyoti and Fnu, Poonam (2020) ‘Corona virus SARS-CoV-2 disease COVID-19: Infection, prevention and clinical advances of the prospective chemical drug therapeutics’. Chemical Biology Letters, 7(1), pp. 63–72.

14        Feng, Shuo, Shen, Chen, Xia, Nan, Song, Wei, et al. (2020) ‘Rational use of face masks in the COVID-19 pandemic’. The Lancet Respiratory Medicine, 0(0). [online] Available from: https://www.thelancet.com/journals/lanres/article/PIIS2213-2600(20)30134-X/abstract (Accessed 25 March 2020)

15        OMS (n.d.) ‘Nouveau coronavirus (2019-nCov) : conseils au grand public – Quand et comment utiliser un masque ?’ [online] Available from: https://www.who.int/fr/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/when-and-how-to-use-masks (Accessed 25 March 2020)

16        Day, Michael (2020) ‘Covid-19: ibuprofen should not be used for managing symptoms, say doctors and scientists’. BMJ, 368. [online] Available from: https://www.bmj.com/content/368/bmj.m1086 (Accessed 25 March 2020)

17        FitzGerald, Garret A. (2020) ‘Misguided drug advice for COVID-19’. Science. [online] Available from: https://science.sciencemag.org/content/early/2020/03/20/science.abb8034 (Accessed 25 March 2020)

18        Savarino, Andrea, Trani, Livia Di, Donatelli, Isabella, Cauda, Roberto and Cassone, Antonio (2006) ‘New insights into the antiviral effects of chloroquine’. The Lancet Infectious Diseases, 6(2), pp. 67–69.

19        Wang, Manli, Cao, Ruiyuan, Zhang, Leike, Yang, Xinglou, et al. (2020) ‘Remdesivir and chloroquine effectively inhibit the recently emerged novel coronavirus (2019-nCoV) in vitro’. Cell Research, 30(3), pp. 269–271.

20        Gao, Jianjun, Tian, Zhenxue and Yang, Xu (2020) ‘Breakthrough: Chloroquine phosphate has shown apparent efficacy in treatment of COVID-19 associated pneumonia in clinical studies’. BioScience Trends, advpub.

21        Gautret, Philippe, Lagier, Jean-Christophe, Parola, Philippe, Hoang, Van Thuan, et al. (2020) ‘Hydroxychloroquine and azithromycin as a treatment of COVID-19: results of an open-label non-randomized clinical trial’. International Journal of Antimicrobial Agents, p. 105949.

22        Touret, Franck and de Lamballerie, Xavier (2020) ‘Of chloroquine and COVID-19’. Antiviral Research, 177, p. 104762.

23        INSERM (2020) ‘Lancement d’un essai clinique européen contre le Covid-19’. [online] Available from: https://presse.inserm.fr/lancement-dun-essai-clinique-europeen-contre-le-covid-19/38737/ (Accessed 24 March 2020)

24        Frisk-Holmberg, M, Bergqvist, Y and Englund, U (1983) ‘Chloroquine intoxication.’ British Journal of Clinical Pharmacology, 15(4), pp. 502–503.

25        Bukhari, Qasim and Jameel, Yusuf (2020) Will Coronavirus Pandemic Diminish by Summer?, SSRN Scholarly Paper, Rochester, NY, Social Science Research Network. [online] Available from: https://papers.ssrn.com/abstract=3558757 (Accessed 24 March 2020)

26        Andersen, Kristian G., Rambaut, Andrew, Lipkin, W. Ian, Holmes, Edward C. and Garry, Robert F. (2020) ‘The proximal origin of SARS-CoV-2’. Nature Medicine, pp. 1–3.

Date de dernière mise à jour : 30/03/2020